Tuesday, March 8th 2011
Read 1071 times

La terreur révolutionnaire sur les planches : réécriture, actualisation, pratique scénique.




Colloque Mercredi 30 mars 2011 10 h-18 h
Organisé par Martial Poirson (Université Grenoble 3, UMR LIRE-CNRS)

Autour de Notre terreur
Mise en scène de Sylvain Creuzevault
Compagnie d’ores et déjà


La terreur révolutionnaire sur les planches : réécriture, actualisation, pratique scénique.
Programme
10 h : Ouverture de la journée : Géraldine Garin (secrétaire générale de la MC2:Grenoble), Chantal Massol (directrice de l’École doctorale de l’Université Grenoble 3), Francis Goyet (directeur adjoint du département Lettres et arts de l’Université Grenoble 3), Introduction à la journée : Martial Poirson (Université Grenoble 3, UMR LIRE-CNRS), « La Terreur au théâtre : esthétique de la sidération ou dispositif réflexif ? ».


Représenter la Terreur révolutionnaire avec les moyens de la création théâtrale contemporaine apparaît d’emblée comme une gageure à laquelle se sont confrontées de rares mises en scène, audacieuses et politiquement marquées. C’est pourtant le défi relevé par Sylvain Creuzevault et la compagnie d’ores et déjà, dans un spectacle qui nous plonge de plain-pied dans le régime de la Terreur robespierriste, le jour de la mort de Danton immortalisée par la pièce de Georg Büchner. Le spectacle présente le double intérêt de donner à voir et à entendre, par un texte inédit, les délibérations du Comité de Salut public, mais aussi de construire, pendant le temps de la représentation, à partir d’improvisations partielles, un dispositif à la fois spectaculaire et spéculaire propice à l’implication émotionnelle et cognitive directe du public dans un théâtre délibératif, sinon participatif, qui tranche avec le discours officiel convenu concernant l’héritage révolutionnaire.

Conjuguant leurs compétences, confrontant leurs interprétations, hommes de théâtre, artistes, techniciens du spectacle, spécialistes d’histoire, d’arts du spectacle, de philosophie, de sciences politiques, de littérature se rencontrent, à l’occasion de l’accueil du spectacle à la MC2:Grenoble, pour une journée d’interventions, de débats participatifs, de projections, de lectures et d’échanges autour de la question de l’articulation entre théâtre et Révolution, susceptible d’intéresser un public citoyen élargi. Cette journée sera prolongée, en mars 2012, par un colloque puis une exposition sur « La Révolution française dans les cultures et imaginaires populaires dans le monde aujourd’hui : mythologies contemporaines » au Musée de la Révolution française, Vizille.


Session 1: L’histoire comme théâtre historiographie et dramaturgie de la terreur.
10 h 30 -11 h 10 : Table ronde.
Le débat historiographique autour de la Terreur.
Modérateur : Gilles Bertrand (Université Grenoble 2, CRHIPA).

Intervenants : Philippe Bourdin (Université de Clermont-Ferrand, CHEC), historien ; Alain Chevalier (Musée de la Révolution française, Vizille), conservateur ; Francis Goyet (Université Grenoble 3, R.A.R.E.), spécialiste de rhétorique ; Pierre Frantz (Université Paris IV-La Sorbonne), littéraire et théâtrologue ; Martial Poirson (Université Grenoble 3, UMR LIRE-CNRS), littéraire et théâtrologue ; Philippe Saltel (Université Grenoble 2), philosophe.

11 h 10 : Philippe Bourdin (Université de Clermont-Ferrand), « La Terreur et les trois brigands ».
11 h 40 : Pierre Frantz (Université Paris IV-La Sorbonne), « Büchner, Révolution et terreur ».
12 h 10 : Marion Denizot (Université de Rennes 2), « Robespierre de Romain Rolland (1938) ou la fatalité tragique des Révolutions ».


Session 2: Le théâtre de l’Histoire. Théâtralisation et mise en scène de la Terreur.
14 h : Entrée en matière théâtralisée sur l’éloquence révolutionnaire. Lectures de textes. Modérateur : Francis Goyet (Université Grenoble 3, R.A.R.E.).
14 h 20 -15 h : Table ronde.
La proposition artistique du spectacle Notre Terreur.
Modérateurs : Martial Poirson (Université Grenoble 3, UMR LIRE-CNRS) ; Béatrice Picon-Vallin (ARIAS-CNRS).
Intervenants : Sylvain Creuzevault, Samuel Achache, Benoît Carré, Antoine Cegarra, Éric Charon, Pierre Devérines, Vladislav Galard, Lionel Gonzalez, Arthur Igual, Léo-Antonin Lutinier.
15 h -15 h 20 : Débat participatif.
15 h 20 : Joëlle Garcia (service Archives et imprimés de la Bibliothèque nationale de France), « La cité
révolutionnaire est au Théâtre du Soleil : imaginaires de la Révolution française à travers l’étude de la réception du spectacle 1793 ».
Projection commentée d’archives de la BnF.
15 h 50 -16 h : Pause.

Session 3: Reflets indirects, oeuvres secondes et lectures actualisantes Dispositif théâtral et idéologies de la Terreur.
16 h : Lisa Guez (Université Paris Ouest-La Défense), « La Mort de Danton de Georg Büchner sur la
scène française : une surface de projection active de la lutte des mémoires sur la Révolution ».
16 h 30 : Sylvain Diaz (Université Lumière-Lyon 2), « Qu’est-ce qu’on a fait de notre Révolution ? La Terreur en débat dans Marat/Sade de Peter Weiss ».
17 h : Pascale Pellerin (UMR LIRE-CNRS), « Robespierre selon Kateb Yacine : l’image positive d’un terroriste ».
17 h 30 : Projections de séquences de films sur l’épisode de la Terreur.
Synthèse conclusive et débats.

Inscription conseillée
auprès d’Emmanuel Lefloch
emmanuel.lefloch@mc2grenoble.fr
04 76 00 79 25


Spectacle
04 76 00 79 00 www.mc2grenoble.fr

Notre Terreur, présenté à la MC2:Grenoble
du 29 mars au 1er avril
Mise en scène de Sylvain Creuzevault
Compagnie d’ores et déjà


4 rue Paul Claudel - 38100 Grenoble
Tramway Ligne A (Bleue)
arrêt « MC2 : Maison de la culture »

Partenaires:
MC2:Grenoble ;
Musée de la Révolution française, Vizille ;
UMR LIRE-CNRS ;
Université Pierre Mendès-France-Grenoble 2 ;
Université Stendhal-Grenoble 3 ;
école doctorale de l’Université Stendhal-Grenoble 3 ;
Maison des Sciences de l’Homme de Grenoble.

sc -M. Poirson.



News

Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription