Wednesday, November 21st 2012
Read 543 times

Méthodologie de la dissertation: conventions typographiques





Les abbréviations

Méthodologie de la dissertation: conventions typographiques
■ Prénom :

lettre initiale + un point

Exemples:
F. Mitterrand
N. Sarkozy
J. Chirac
E. Cresson


pour les prénoms composés : lettre initiale + un point + trait d’union + lettre initiale + un point

Exemples:
J.-B. Poquelin
J.-J. Rousseau


■ abbréviations fréquentes :

après Jésus-Christ : apr. J.-C.
avant Jésus-Christ : av. J.-C.
c’est-à-dire : c.-à.d.
chapitre : chap.
confer : cf.
édition : éd.
et cetera : etc. (et non ect.)
exemple : ex.
folio : f°
ibidem : ibid.
idem : id.
in-folio : in-f°
in-octavo : in-8°
in-quarto : in-4°
loco citato (passage cite) : loc. cit.
Madame / Mesdames : Mme / Mmes ou Mme / Mmes
Mademoiselle / Mesdemoiselles: Mlle / Mlles ou Mlle / Mlles
Manuscrit(s) : ms. / pluriel : mss.
Monsieur / Messieurs : M. / MM.
Nota bene : N. B.
opere citato (ouvrage cité): op. cit.
paragraphe : § / paragr.
page / pages : p. (et non pp.)
par exemple : p. ex.
Saint / Saints : St / Sts ou St / Sts
Sainte / Saintes : Ste / Stes ou Ste / Stes
Sa Majesté : S. M.
Scène : sc.
Sequens (suivant) : sq.



Les numéros

■ en chiffres arabes :
 les pourcentages (ex: 15 % des ménages...),
 les dates (ex: De Gaulle est mort en 1970),
 la numérotation des vers d’une pièce ou d’un poème (ex: vers 125).

■ en lettres :
 l’âge (ex: Mlle Clairon était âgée de soixante-quinze ans lorsqu’elle rédigea ses Mémoires),
 les distances (temps et espace),
 le début d’alinéa (c'est-à-dire en début de paragraphe) ou de phrase.

Exemple:
Quatre-vingts personnes ont trouvé la mort dans cet accident tragique.

Mais:
Le nombre des victimes s'élève à 80.

■ en chiffres romains :
 les numéros des tomes (tome VI),
 les chapitres,
 les actes d’une pièce (acte III),
 les nombres suivant un nom de roi (Louis XV),
 les années du calendrier républicain (An VIII),
 les siècles (le XXe siècle)



Les mots en italique

■ les titres d’œuvres (ouvrages, œuvres picturales…)
■ les titres de journaux, de revues, de périodiques : Larive a rédigé des réflexions sur l’art théâtral dans Le Moniteur.
■ les mots latins, grecs, étrangers (sauf ceux d’usage courant) ou les locutions étrangères ou latines : Le pathos racinien ; L’actio oratoire ; La Commedia sostenuta.
■ les renvois : Suite et fin page 47
■ les didascalies d'une pièce de théâtre



Ponctuation et espacements

Attention aux conventions typographiques françaises qui sont différentes des conventions typographiques anglaises. Veillez à respecter ces consignes:

■ Virgule : pas d’espace avant le mot, un espace après le mot
■ Point : pas d’espace avant le dernier mot de la phrase, un espace après le dernier mot de la phrase.
■ Point virgule et deux points : un espace avant le mot, un espace après le mot
■ Point d’exclamation et d’interrogation : un espace avant le mot, un espace après le mot
■ Tirets et crochets : un espace avant le mot ou le groupe de mots, un espace après le mot ou le groupe de mots
■ Trait d’union : pas d’espace avant le mot, ni d’espace après le mot
■ Parenthèses : pas d’espace avant le mot ou le groupe de mots, ni d’espace après le mot ou le groupe de mots
■ Guillemets : un espace avant le mot ou le groupe de mots, un espace après le mot ou le groupe de mots


Les conventions françaises
« Il n’en est pas de la Dumesnil ainsi que de la Clairon. Elle monte sur les planches sans savoir ce qu’elle dira ; la moitié du temps elle ne sait ce qu’elle dit, mais il vient un moment sublime. Et pourquoi l’acteur différerait-il du poète, du peintre, de l’orateur, du musicien ? Ce n’est pas dans la fureur du premier jet que les traits caractéristiques se présentent, c’est dans les moments tranquilles et froids, dans des moments tout à fait inattendus. » (Diderot, Paradoxe sur le comédien)


Comparez maintenant avec les conventions anglaises:
"Il n’en est pas de la Dumesnil ainsi que de la Clairon. Elle monte sur les planches sans savoir ce qu’elle dira; la moitié du temps elle ne sait ce qu’elle dit, mais il vient un moment sublime. Et pourquoi l’acteur différerait-il du poète, du peintre, de l’orateur, du musicien? Ce n’est pas dans la fureur du premier jet que les traits caractéristiques se présentent, c’est dans les moments tranquilles et froids, dans des moments tout à fait inattendus." (Diderot, Paradoxe sur le comédien)


La lettre capitale en début de mot

■ sa présence est obligatoire :
 pour les noms patronymiques (ex: Néricault Destouches) ;
 pour les articles des noms patronymiques (ex: La Bruyère, La Fontaine),
 les pseudonymes (ex: Molière),
 les surnoms (ex: Louis le Grand ; Louis le Bien-aimé),
 les noms de peuples lorsqu’ils ont valeur de substantif (ex: les Français et les Italiens avaient un jeu différent),
 les adjectifs « saint » ou « sainte » lorsqu’ils désignent une personne (ex: Saint-Augustin a condamné le théâtre)

■ on ne met pas de capitale initiale :
 à empereur, ministre, roi, sultan, qu’ils soient suivis ou non du nom de la personne désignée ;
 aux noms mythologiques ou tiré des contes, divinités exclues

Exemple:
un satyre, un elfe, un gnôme, une fée etc...

Mais:
Venus, Artemis, Zeus, Apollon, Mercure...

 aux noms de religions ou doctrines (ex: le jansénisme, le protestantisme, le christianisme...).



Sabine Chaouche




News

Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription