Friday, March 14th 2014
Read 137 times

Monologues intérieurs - Downtown 1





(c) Sabine Chaouche
(c) Sabine Chaouche
Je me lève du pieu. Engourdi, nauséeux encore ensommeillé. Une goutte glisse le long de ma cuisse, mon slip est tout mouillé………... Tiens encore une fois que ça se produit………….. Ca devient inquiétant.

Je tire les stores, soleil radieux, déjà,……

c'est quelle heure ? Je jette un œil sur le radio-réveil. 15h30. Moitié de la journée….. fait chier.

Je m’allume une clope, tranquille je la fume assis sur le balcon. Le soleil donne mon slip commence à chauffer. Début juillet, calme plat, rues désertes.

Je retourne dans la chambre et je pianote le numéro de Bubble-gum. Faut que je m’éclate ce soir... l'été on s'emmerde. J’ai surtout envie de baiser. Faut que je me soulage quelque part. ……………ah ! c’est sa putain de messagerie… Qu’est-ce qu’il fout bordel !..... totalement ringard ce groupe ... Franchement, je paye pas pour t’entendre me dire que t’es pas au bout du fil et qu’on peut te parler en différé, ouais c’est ça, accélère, le compteur défile ! Ouais j’ai pigé qu’il est éteint ton portable........ « C’est moi mec, ce soir kesse tu dirais du VIP ? J’ai des invits pour la soirée Rap, y’aura pleins de pouf', alors appelle avant 20h, tu vois je te laisse une marge, sinon… ben sinon… rien de neuf. Allez salut ! Juste un truc, faudra changer ton message sur ton répondeur. Carrément naze ». J’aime pas parler aux machines c’est clair. Impersonnel. Les répondeurs, rien de plus con. Tu laisses un « welcome » ça prend deux secondes pas plus, et t'emmerdes personne, tout le monde comprend attend le bip, hop, balance les infos du jour………………………….. Je voudrais bien pouvoir le coincer cet abruti…………….. C’est pas grave, dès que je le choppe je remettrai les pendules à l’heure, histoire de lui rappeler que je suis son meilleur pote et que j’aime pas qu’on m’oublie.

Je me dirige vers le séjour. J’allume la téloche. Rien de vraiment bien, les clips me gonflent alors j’arrête le poste au bout de deux minutes.

Je file à la salle de bain. J’allume me regarde dans le miroir j’ai l’air crevé ça se voit que quelque chose déconne. Je m’ennuie déjà je ne sais plus quoi faire de mes journées. Déjà faudrait que je passe chez Jeff pour une livraison. Il me doit un max de thune il se pourrait que ça chauffe sévère un de ces quatre, je m’arrangerai pour lui en toucher deux mots aujourd’hui, je ferai ça gentiment, à la diplomate comme qui dirait, et puis après s’il envoie pas la monnaie je lui éclaterai la gueule, ça le fera réfléchir avant de me prendre pour une vache à lait. J’ôte mon boxer. Je vais peut-être aller faire les boutiques sur la 5e, j’ai vu un blouson en cuir sympa chez… …………………Je me jette hors de la douche fonce vers la chambre et arrive juste à temps pour saisir le combiné du téléphone. C’est Paula.

Qu’est-ce qu’elle me veut encore ? Elle a pas encore compris ? Je discute deux minutes avec elle, je suis glacial. J’aime pas les meufs qui s’accrochent. Et puis c’est pas un bon coup, j’ai vu mieux... le corps pas moche mais la meuf... raide comme un bout de bois, elle attend que ça se passe, non, vraiment, aucun intérêt à rester en contact. En plus ça me saoule les nanas qui n’aiment pas me……… Putain ! Je ruisselle de partout ! la moquette éponge, une moquette qui m’a coûté la peau des fesses.

Je me débarrasse de miss glue, je suis trop déçu, la journée je la sens déjà reloue, je crois que je ferais mieux de prendre des vacances, d’aller quelque part au soleil, l’air New Yorkais commence sérieusement à me stresser. Les Barbades ça me tente bien, ouais.... y’a tout là-bas...... sea, sex and fun, sun............................ ... teufs à volonté. Pink paradise.

Sabine Chaouche



News

Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription