Friday, August 30th 2013
Read 139 times

Parution: Théâtre complet d'Italo Svevo





Parution: Théâtre complet d'Italo Svevo
Italo Svevo : Théâtre complet I
(Les Colères de Giuliano, Les Théories du comte Alberto, Le Voleur dans la maison)
2001 | 268 p. | ISBN : 2-84242-121-3 | 13,72€ | C|T 14
Ce premier volume du Théâtre complet d’Italo Svevo rassemble les trois premières de ses comédies de jeunesse que Svevo n’a pas jetées au feu. Ils constituent un triptyque consécutif à la mort précoce d’Elio Schmitz, le jeune frère et confident de Svevo. En élaborant ces trois ouvrages sur la base du Journal qu’Elio lui a laissé, Svevo accomplit à sa façon le deuil de ce frère aimé et se libère, ou se déprend, d’une certaine image du père, d’une certaine idée de la famille et surtout de certaines figures de lui-même : c’est là et c’est par là qu’il naît à sa propre écriture.

Italo Svevo : Théâtre complet II
(Avant le bal, Une comédie inédite, Trio en éclats, L’Aventure de Maria)
1997 | 268 p. | ISBN : 2-84242-044-6 | 13,72 € • C|T 6
« Je crois, sincèrement je crois qu’il n’y a pas meilleur moyen pour arriver à écrire sérieusement que de gribouiller tous les jours », disait l’industriel triestin Italo Svevo. Ayant gribouillé tous les jours tout au long de sa vie, il confronte dans ce deuxième volume de son théâtre la femme de son temps aux prestiges et aux périls du mariage comme de l’infidélité.

Italo Svevo : Théâtre complet III
(Un mari, La Parole, La Vérité)
2003 | 268 p. | ISBN : 978-2-84242-149-6 | 13,72 € • C|T 6
Svevo place les trois pièces de ce troisième volume de son théâtre sous le signe du mariage trahi vu du point de vue de l’époux, et la jalousie en est le pivot. Dans Un mari, la trahison de l’épouse a jadis conduit l’époux à tuer l’infidèle et à se sentir plus tard condamné à répéter son geste au premier soupçon d’infidélité qui effleurerait sa seconde épouse car il ne s’accorde plus d’autre identité intérieure que celle que son crime lui a, un jour, assignée. La Parole et La Vérité montrent inversement comment un époux volage et pris sur le fait parvient à convaincre sa jalouse et riche épouse qu’il ne l’a pas trompée, et entre par là dans une sorte d’identité double.

Italo Svevo :Théâtre complet IV
(Farce triestine, Infériorité, Avec ma plume en or)
2003 | 320 p. | ISBN : 978-2-84242-81-3 | 12,50 € • C|T 25
Contrairement aux trois premiers volumes du Théâtre complet, celui-ci n’interroge pas le couple et ses accidents, mais la subordination. Farce triestine, comédie burlesque en un acte écrite en triestin, porte jusqu’au délire les rapports d’une maîtresse de maison avec les quatre domestiques qu’elle a recrutés sans se douter qu’ils étaient des voleurs. Dans Infériorité, sont mis en jeu, autour d’un riche bourgeois et de son domestique, deux amis aristocrates.. Quant à la troisième pièce, non terminée et intitulée Avec ma plume en or, elle déroule en quatre actes, et essentiellement entre des personnages féminins, les conséquences de multiples dépendances liées à l’âge, la maladie, la condition sociale, la pauvreté.

L’écriture de ce triptyque s’étend de 1913 à 1926 : elle succède à la rencontre de l’auteur avec Joyce (1907) et avec la psychanalyse (1911), elle englobe les effets de la Grande Guerre et du retour de Trieste à la « patrie italienne » (1915-1919), elle accompagne la composition, la publication et la lente montée vers le succès de La Conscience de Zeno (1919-1926), au moment même où commence à sévir dans la ville-frontière, le fascisme mussolinien.

Italo Svevo : Théâtre complet V : La Régénération
Traduit et présenté par Ginette Herry
2013 | 242 p. | ISBN : 2-84242-149-3 | 13,72 €
« C’est l’heure à laquelle Méphisto pourrait m’apparaître pour me proposer de redevenir jeune. Je n’accepterais pas », écrit Italo Svevo en 1928.
Un an plus tôt, dans sa dernière comédie à la fois fantastique et burlesque appelée La Régénération, il a mis à l’épreuve le désir de rajeunissement en remplaçant Méphisto par un apprenti médecin qui incite son oncle, le vieux négociant Giovanni Chierici, à subir l’opération que pratique effectivement à Paris dans les années Vingt le chirurgien Serge Voronoff (1866-1951) : celui-ci greffe sur les testicules de ses patients désireux de rajeunir et de retrouver la vigueur de leur désir d’antan, des tissus de testicules de singes.

Ce que « l’opération » fait découvrir à Giovanni, c’est que l’on ne peut revivre ni le passé qu’on a vécu ni même celui qu’on a jadis évité de vivre : reste à bêcher le champ aride de ses propres jours, pris dans le temps « sans futur » et désormais privé d’illusion qu’est le vieil âge.

Tous les volumes ont été traduits et présentés par Ginette Herry : née dans les Vosges, Ginette Herry a enseigné la littérature comparée et la lecture des textes dramatiques de 1966 à 1990 à l’Université des Sciences Humaines de Strasbourg ainsi que l’histoire du théâtre et la dramaturgie à l’Ecole du Théâtre National de Strasbourg de 1983 à 2003. Elle a collaboré avec de nombreux metteurs en scène français et italiens.

Les quatorze pièces d’Italo Svevo dont on a retrouvé les manuscrits après sa mort (1928) n’avaient jamais été traduites en français dans leur intégralité avant le Théâtre complet en cinq volumes publié par les Editions Circé – traduction, présentation et notes de Ginette Herry. Leur première édition en Italie remonte aux années 1960 (Mondadori, puis Dall’Oglio), mais les textes y ont subi de nombreuses coupures, reconstructions, corrections, voire réécritures, non signalées, qui banalisent le dialogue et donnent au style une uniformité qui n’existe pas dans l’original. La traduction et les notes de Ginette Herry ont donc été établies à partir des manuscrits pour les trois premiers volumes.

Mais en 2004 a paru chez Mondadori une édition critique de la totalité du théâtre de Svevo qui rétablit les textes dans leurs différentes versions et permet de suivre leur évolution. La traduction et l’annotation ont évidemment utilisé cette édition pour les volumes IV et V. Mais la consultation des manuscrits a continué à nourrir les notes des hésitations, remords de plume et corrections de l’auteur au fil de l’écriture ou lors des relectures. Ces différences rendent sensible le réseau de mots et de pensées dans lequel travaille l’imagination de l’auteur: elles sont précieuses en particulier pour l’homme de théâtre qui souhaite surprendre en acte le “geste” de l’écriture d’un auteur aussi constamment expérimental qu’Italo Svevo, dont le théâtre fut jusqu'à sa mort le rêve secret.

Sabine Chaouche



News

Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription