Sunday, March 18th 2012
Read 844 times

Colloque "Penser le spectateur"




COLLOQUE PENSER LE SPECTATEUR,

ORGANISÉ PAR L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG ET LE THÉÂTRE NATIONAL DE STRASBOURG

28, 29 ET 30 MARS 2012


Colloque "Penser le spectateur"
RESPONSABLES
Olivier Neveux (Université de Strasbourg)
Armelle Talbot (Université de Strasbourg)

ORGANISATION
Université de Strasbourg / UFR des Arts
EA 3402 « Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques »
Théâtre National de Strasbourg

ÉQUIPES ET STRUCTURES PARTENAIRES
EA 4414 « Histoire des arts et des représentations »
(Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
Institut Universitaire de France
Cinéma Star Saint-Exupéry

LIEUX
MISHA : 5, allée du Général Rouvillois
(accès par Tram – Station Observatoire)
TNS : 1, avenue de la Marseillaise
(accès par Tram – Station République)

RENSEIGNEMENTS
À l’UdS : arts@unistra.fr
Au TNS : c.guillembert@tns.fr

Remerciements : Christian Biet, Jeanne Dosse, le-maillon, théâtre de Strasbourg – scène européenne, Mémoire magnétique production, Théâtre/Public.

Deux écueils principaux cernent le projet de « penser le spectateur » : d’une part, le postulat d’une pratique toujours singulière qui décourage d’emblée toute analyse (« à chaque spectateur son spectacle », « les voies de la réception sont impénétrables ») ; d’autre part, l’élaboration d’un Hyperspectateur indifférent à la multiplicité des facteurs qui déterminent ses interprétations et ses affects, ses élaborations et ses errances (un spectateur réduit à la figure hypostasiée d’un pur destinataire, surface de projection conceptuelle modelée – et modelable – selon sa volonté et son désir).

En interrogeant quelques-unes des présuppositions qui irriguent les débats sur l’art et ses pouvoirs, les réflexions réunies par Jacques Rancière dans Le Spectateur émancipé fournissent des outils pour nous prémunir contre le second de ces écueils. Qu’y soient considérées la tradition de défiance exprimée depuis Platon vis-à-vis du théâtre ou les entreprises plus récentes pour en promouvoir la mission critique, c’est toute approche causaliste du champ esthétique qui se trouve ici contestée, soit la distribution inégalitaire des rôles qu’elle requiert pour faire valoir les effets – nocifs ou libérateurs – de l’art sur le spectateur et la ligne droite, descendante, unique, qu’elle trace entre l’un et l’autre.
S’il faut prendre acte des résistances que les pratiques spectatrices opposent de fait au calcul des intentions, s’il convient tout autant de veiller à ce que ces résistances nous disent des processus complexes d’appropriation que masque le terme de réception, le postulat offensif d’un « spectateur émancipé » ouvre toutefois sur un champ vertigineux de questionnements qui n’est pas sans nous rapprocher du premier écueil mentionné : que peut encore la pensée, celle de l’artiste comme celle du commentateur, une fois reconnue, légitimement, à chaque spectateur la capacité de construire sa propre trajectoire à partir d’une œuvre donnée ? que pouvons-nous encore penser du théâtre et de ses pouvoirs, dès lors que l’on accepte que l’essentiel de l’activité spectatrice se déploie indépendamment de la représentation, au gré des associations de chacun ?

PROGRAMME

MERCREDI 28 MARS

10H-13H / SALLE DE CONFÉRENCE DE LA MISHA

OUVERTURE DU COLLOQUE

ALAIN BERETZ (Président de l’Université de Strasbourg) et JULIE BROCHEN (directrice du TNS et metteure en scène)

OLIVIER NEVEUX et ARMELLE TALBOT (Université de Strasbourg)
« Penser le spectateur »

Table ronde avec

JEAN JOURDHEUIL (metteur en scène, écrivain, traducteur et MCF à l’Université Paris Ouest. Dernier spectacle : Philoctète)

BENOÎT LAMBERT (metteur en scène. Dernier spectacle : Que faire ? (le retour))

DAVID LESCOT (auteur, metteur en scène et MCF à l’Université Paris Ouest. Dernier spectacle : Le Système de Ponzi)

MARIE-JOSÉ MALIS (metteure en scène et directrice de la compagnie La Llevantina. Dernier spectacle : Le Plaisir d’être honnête)

14H30-18H / SALLE DE CONFÉRENCE DE LA MISHA

RETOUR SUR LE SPECTATEUR ÉMANCIPÉ DE JACQUES RANCIÈRE

CHRISTOPHE TRIAU (Université Paris VII-Denis Diderot)
« De la ‘‘représentation émancipée’’ au ‘‘spectateur émancipé’’ »

JEAN-MARC LACHAUD (Université de Strasbourg)
« La question de l’émancipation (esthétique et politique) »

BÉRÉNICE HAMIDI-KIM (Université Lumière-Lyon II)
« Le spectateur émancipé ou la mort du théâtre critique »

CHRISTIAN RUBY
« Critique de la raison spectatrice. Jacques Rancière et les discours sur le spectateur »

19H / SALLE DE CONFÉRENCE DE LA MISHA

Entretien avec JACQUES RANCIÈRE

JEUDI 29 MARS

9H-13H / SALLE DE CONFÉRENCE DE LA MISHA

ESPACES DU SPECTATEUR

SANDRINE DUBOUILH (Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3)
« L’analyse scénographique des lieux de spectacle. Un outil pour ‘‘penser le spectateur’’ »

ANNE GONON (HorsLesMurs)
« Le spectateur chahuté : les arts de la rue comme prisme d’observation »

LA SÉANCE DU SPECTATEUR : THÉÂTRE ET CINÉMA

DAVID FAROULT (Université Paris Est-Marne-la-Vallée)
« Daney : le spectateur pensant »

Entretien autour de La Loi du marcheur avec NICOLAS BOUCHAUD et ERIC DIDRY

14H30-18H30 / SALLE DE CONFÉRENCE DE LA MISHA

POLITIQUES DU SPECTATEUR

DIANE SCOTT (metteure en scène et chargée de cours à l’Université d’Amiens)
« Public »

THOMAS VOLTZENLOGEL (Université de Strasbourg)
« ‘‘Puisse chacun être son propre historien’’. Le spectateur comme producteur »

KLAAS TINDEMANS (RITS, Bruxelles)
« Regard et réalité. Le spectateur du théâtre documentaire »

LAETITIA DUMONT-LEWI (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
« Public émancipé, spectateur apprivoisé : les paradoxes de Dario Fo »

MARION BOUDIER (ENS-LSH)
« Des dramaturges ‘‘ignorants’’ : théorie et poétique de l’émancipation du spectateur
chez M. Vinaver, O. Hirata et J. Pommerat »

20H30 / CINÉMA STAR SAINT-EXUPÉRY

LE THÉÂTRE DE L’OPPRIMÉ : FIGURES DU SPECT/ACTEUR, D’AUGUSTO BOAL À AUJOURD’HUI

Projection de Jana Sanskriti. Un théâtre en campagne de Jeanne Dosse (2005)

Discussion avec

MONTSE FORCADAS (Forn de Teatre Pa’tothom - Barcelone)

JACQUELINE MARTIN (codirectrice du Théâtre du Potimarron - Bischheim)

MURIEL NAESSENS (Groupe du Théâtre de l’Opprimé - Paris)

VENDREDI 30 MARS

9H-12H30 / SALLE DE CONFÉRENCE DE LA MISHA

PRATIQUES SPECTATRICES

THOMAS CEPITELLI (Université Jean Moulin-Lyon 3)
« La parole du spectateur : enjeux méthodologiques »

SOPHIE LUCET (Université Rennes II)
« Les mémoires du spectateur »

FRÉDÉRIC MAURIN (Université Paris III-Sorbonne Nouvelle)
« Le spectateur a posteriori »

CHRISTIAN BIET (IUF – Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
« Le spectateur / les spectateurs. Pour une posture critique de l’hétérogénéité »

14H-15H / TNS

Entretien avec JULIE BROCHEN

15H30-18H00 / TNS

NOUVELLES EXPÉRIENCES SPECTATRICES

CATHERINE BOUKO (Université Libre de Bruxelles)
« Le spectateur postdramatique et la théorie des Keyings d’E. Goffman »

LEILA ADHAM (Université de Poitiers)
« Regarder l’invisible »

ANYSSA KAPELUSZ (Université Paris III-Sorbonne Nouvelle)
« Quitter la communauté ? Dispositifs d’écoute au casque pour spectateur-auditeur »


Armelle TALBOT



News

Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription