Sunday, December 4th 2011
Read 452 times

Trous de mémoire n°2 - 2. Les Précieuses ridicules

Niveau 2: moyen; Level 2: medium




Ce soir on a joué à la Comédie-Française une nouvelle mise en scène des "Précieuses ridicules" de Molière. Monsieur et Madame Préville se sont permis de faire quelques changements (cela n'est pas rare au XVIIIe siècle!). Les Premiers Gentilshommes se sont fort récriés sur ces altérations intempestives et ont exigé que les acteurs rétablissent le texte original.

A vous de jouer ! Aidez le couple Préville à rétablir l'édition originale !


Scène VI - Marotte, Cathos, Magdelon

MAROTTE
Voilà un mercenaire qui demande si vous êtes invincibles, et dit que son maître vous veut venir voir.
MAGDELON
Apprenez, sotte, à vous énoncer moins vulgairement. Dites : "Voilà un hérault qui demande si vous êtes en commodité d'être indivisibles."
MAROTTE
Saperlipopette ! je n'entends point le gascon, et je n'ai pas appris, comme vous, la filofie dans le Grand Cyre.
MAGDELON
La belligérante ! Le moyen de souffrir cela ? Et qui est−il, le maître de ce cadet ?
MAROTTE
Il me l'a nommé l'exquis de la Morille.
MAGDELON
Ah ! ma Minerve, un exquis ! Oui, allez dire qu'on nous peut envisager. C'est sans doute un bel hardi qui aura ouï parler de nous.
CATHOS
Démesurément, ma chère.
MAGDELON
Il faut le recevoir dans cette salle basse, plutôt qu'en notre carte intime. Ajustons un peu nos cheveux au moins, et soutenons notre excitation. Vite, venez à bras tendus, nous devons calculer ici dedans notre gracieux minois.
MAROTTE
Par ma foi, je ne sais point quelle bête c'est là : il faut parler larbin, si vous voulez que je vous entende.
CATHOS
Apportez-nous le minaudoir, ignorante que vous êtes, et gardez−vous bien d'en salir la face par la communication de votre image.

Réponses ci-dessous. Answers below.

Trous de mémoire n°2 - 2. Les Précieuses ridicules
Scène VI

Marotte, Cathos, Magdelon

Marotte
Voilà un laquais qui demande si vous êtes au logis, et dit que son maître vous veut venir voir.
Magdelon
Apprenez, sotte, à vous énoncer moins vulgairement. Dites : "Voilà un nécessaire qui demande si vous êtes en commodité d'être visibles."
Marotte
Dame ! je n'entends point le latin, et je n'ai pas appris, comme vous, la filofie dans le Grand Cyre.
Magdelon
L'impertinente ! Le moyen de souffrir cela ? Et qui est−il, le maître de ce laquais ?
Marotte
Il me l'a nommé le marquis de Mascarille.
Magdelon
Ah ! ma chère, un marquis ! Oui, allez dire qu'on nous peut voir. C'est sans doute un bel esprit qui aura ouï parler de nous.
Cathos.
Assurément, ma chère.
Magdelon
Il faut le recevoir dans cette salle basse, plutôt qu'en notre chambre. Ajustons un peu nos cheveux au moins, et soutenons notre réputation. Vite, venez nous tendre ici dedans le conseiller des grâces.
Marotte
Par ma foi, je ne sais point quelle bête c'est là : il faut parler chrétien, si vous voulez que je vous entende.
Cathos
Apportez−nous le miroir, ignorante que vous êtes, et gardez−vous bien d'en salir la glace par la communication de votre image.

Sabine Chaouche




News

Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription