Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute

Niveau : difficile

Retrouvez les véritables titres des pièces de Plaute. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !



L'Amphi triomphe
La Comédie des mânes
L'Arthrite à l'annulaire
Les Baksheeshs
Les Califes
Elastina ou l'étireur de corps
La Cafèt'
Le Paramythe
"Et pis" dit Guss
Les Mémères
Le Charmant
Le Seul Dard fanfaron
La Psalmodie de Brantôme
L'Oeil perçant
Le Petit Cartable grivois
Le Pasteur
Le Corsage
Minus
Les Trois Ecumes
Le Futal


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute
Amphitryon
La Comédie des ânes
La Marmite ou l'Aululaire
Les Bacchides
Les Captifs
Casina ou les Tireurs de sort
La Cassette
Le Parasite
Epidicus
Les Ménechmes
Le Marchand
Le Soldat fanfaron
La Comédie du fantôme (Le Revenant)
Le Persan
Le Petit Carthaginois
L'Imposteur
Le Cordage
Stichus
Les Trois Ecus
Le Brutal




Sabine Chaouche
04/27/2017

European Drama and Performance Studies - list of publications

Published:
N°1 - Le Développement du "grand spectacle" en France: Politiques, gestions, innovations. 1715-1864 - 2013 - 1
N°2 - L'Eloquence du silence. Dramaturgie du non-dit sur la scène théâtrale des XVIIe et XVIIIe siècles - 2014 - 1
N°3 - Le document iconographique dans son contexte : le hors-champ des images du spectacle - 2014 - 2
N°4 - Dance and the Dutch Republic - 2015 - 1
N°5 - Consuming Female Performers (from the 1850s to the 1950s) - 2015 - 2
N°6 - Shakespeare en scène, hier et aujourd'hui - 2016 - 1
N°7 - Le Suicide au théâtre - 2016 - 2
N°8 - Danse et morale, une approche généalogique/Dance and Morality : a diachronic historical approach 2017-1
[HS 1] - Déjouer l'injouable : la scène contemporaine à l'épreuve de l'impossible 2017
N°9 - Écrire pour la scène : auteurs de théâtre (XVe-XVIIIe siècles) 2017-2
N°10 - Masculinité et théâtre. 2018-1
N°11 - Le théâtre au collège. 2018-2
N°12 - Saluts, rappels et fins de spectacle (xixe-xxie siècles) 2019-1
N°13 - The Stage and Its Creative Processes. c16-c21 2019-2 - vol. 1

Sabine Chaouche
05/21/2017

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle

Niveau moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces de Sophocle. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Tampax
Anti-gnôme
Les Trolls qui viennent
Vieux type roi
Les Spectres
File l'octet
Le Zip à colonnes
Les Piliers


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle
Ajax
Antigone
Les Trachiniennes
Oedipe roi
Electre
Philoctète
Oedipe à Colone
Les Limiers

Sabine Chaouche
04/27/2017

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane

Niveau : moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces d'Aristophane. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Les Acharnés
Les Caves alliées
Les Buées
Les Guêpières
Les Oies d'eau
Les Thermo-souris
L'Aigre Nouille



Réponses ci-desous! Answers below!

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane
Les Acharniens
Les Cavaliers
Les Nuées
Les Guêpes
Les Oiseaux
Les Thesmophories
Les Grenouilles

Sabine Chaouche
05/09/2017

Gallery
Thursday, February 17th 2011
Read 332 times

Gros plans sur les monuments du 7e art. Par Noémie Courtès.




L’exposition de la Conciergerie, en partenariat avec le Cinémathèque française, Gaumont, Pathé et Walt Disney France, a présenté les bâtiments français sous leur meilleur profil.


Gros plans sur les monuments du 7e art. Par Noémie Courtès.
Le propos était d’illustrer les rapports des monuments historiques avec le cinéma, à travers un parcours en cinq temps des rôles qu’ils peuvent endosser : Personnage historique (ou comment être le partenaire de Napoléon ou de Vatel), Personnage de fiction (comment devenir la Notre-Dame de Quasimodo ou le Château d’If du Comte de Monte-Cristo), Acteur de composition (parce que le décor a disparu et qu’il faut le reconstituer), Monument rêvé (lorsque le Pierrefonds de Viollet-le-Duc influence le château de la Belle au bois dormant), Vedette invitée (quand Paris est éternel et sert d’arrière-fond aux balades de la Nouvelle Vague par exemple).

Les châteaux tenaient évidemment la vedette : à se demander comment le cinéma aurait fait sans eux… Sans eux, pas de Jeanne d’Arc ou de Barbe-bleue, et donc ni de Méliès ni de Dreyer ! Pas plus que de Jean Marais, virevoltant de douves en escaliers, passant du rôle de Bête chez Cocteau à celui de Roi incestueux chez Demy un quart de siècle après, Catherine Deneuve remplaçant Josette Day sur leur commun lit arboré.

Dans le cadre somptueux de la Conciergerie (qui a vu le tournage de maints films, le Danton de Wajda en tête), l’exposition s’étendait entre des fermes de bois qui distribuent l’espace autour de grandes affiches, de photographies et de notes de tournage, d’objets (un arbre du Perceval de Rohmer !), de costumes (ceux d’Henri IV et de la Reine Margot de Patrice Chéreau), … Les projections étaient nombreuses : des boucles de 5mn étaient diffusées sur petit et grand écran et faisaient rêver à ces films anciens et récents qu’on se souvient d’avoir vus ou qu’on regrette d’avoir manqués. On pouvait même entrer dans le film à deux reprises, dans le décor horrifique du Royaume des fées et dans une 2CV qui laissait filer Azay-le-Rideau par sa lunette arrière…

Le résultat était évidemment éclectique étant donné l’ampleur du sujet, mais la scénographie était très convaincante. La section qui montrait la continuité des gravures de Doré à Disney pour inventer la silhouette d’un château mythique de conte de fées par exemple. Et très esthétique : la spectrale projection d’une languissante Marie-Antoinette en robe blanche sur la paroi crémeuse était tout à fait frappante dans la pénombre de la grand salle des Gardes.

Présentée comme un studio de cinéma, l’exposition dévoilait surtout l’envers du tournage et rendait hommage au travail des décorateurs, machinistes, menuisiers, peintres et autres maquilleurs de décors qui permettent aux monuments de faire bonne figure face aux premiers rôles et sous l’assaut des figurants. On y apprenait comment fut recréé Versailles, et Chantilly, et le Paris de la Révolution ou encore comment la vision du Moyen Âge a évolué devant les caméras alors même que c’est toujours Carcassonne qui l’emblématise jusques et surtout dans les films américains. On y croisait aussi la vision des scénaristes et des réalisateurs : le Prévert du Roi et l’oiseau, le Frears des Liaisons dangereuses… C’est après et d’après celles des frères Limbourg, les Riches Heures du cinéma.

Compte rendu par Noémie Courtès.

L'exposition s'est tenue à Paris, à la Conciergerie (jusqu’au 13 février).
Le billet d’entrée donnait droit à la visite du bâtiment, ainsi qu’au musée de la Cinémathèque.
Catalogue : Monuments, stars du 7e art, Editions du patrimoine, 2010, 256 pages, 240 illustrations.

sc - N. Courtès





Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription