Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute

Niveau : difficile

Retrouvez les véritables titres des pièces de Plaute. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !



L'Amphi triomphe
La Comédie des mânes
L'Arthrite à l'annulaire
Les Baksheeshs
Les Califes
Elastina ou l'étireur de corps
La Cafèt'
Le Paramythe
"Et pis" dit Guss
Les Mémères
Le Charmant
Le Seul Dard fanfaron
La Psalmodie de Brantôme
L'Oeil perçant
Le Petit Cartable grivois
Le Pasteur
Le Corsage
Minus
Les Trois Ecumes
Le Futal


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute
Amphitryon
La Comédie des ânes
La Marmite ou l'Aululaire
Les Bacchides
Les Captifs
Casina ou les Tireurs de sort
La Cassette
Le Parasite
Epidicus
Les Ménechmes
Le Marchand
Le Soldat fanfaron
La Comédie du fantôme (Le Revenant)
Le Persan
Le Petit Carthaginois
L'Imposteur
Le Cordage
Stichus
Les Trois Ecus
Le Brutal




Sabine Chaouche
04/27/2017

European Drama and Performance Studies - list of publications

Published:
N°1 - Le Développement du "grand spectacle" en France: Politiques, gestions, innovations. 1715-1864 - 2013 - 1
N°2 - L'Eloquence du silence. Dramaturgie du non-dit sur la scène théâtrale des XVIIe et XVIIIe siècles - 2014 - 1
N°3 - Le document iconographique dans son contexte : le hors-champ des images du spectacle - 2014 - 2
N°4 - Dance and the Dutch Republic - 2015 - 1
N°5 - Consuming Female Performers (from the 1850s to the 1950s) - 2015 - 2
N°6 - Shakespeare en scène, hier et aujourd'hui - 2016 - 1
N°7 - Le Suicide au théâtre - 2016 - 2
N°8 - Danse et morale, une approche généalogique/Dance and Morality : a diachronic historical approach 2017-1
[HS 1] - Déjouer l'injouable : la scène contemporaine à l'épreuve de l'impossible 2017
N°9 - Écrire pour la scène : auteurs de théâtre (XVe-XVIIIe siècles) 2017-2
N°10 - Masculinité et théâtre. 2018-1
N°11 - Le théâtre au collège. 2018-2
N°12 - Saluts, rappels et fins de spectacle (xixe-xxie siècles) 2019-1
N°13 - The Stage and Its Creative Processes. c16-c21 2019-2 - vol. 1

Sabine Chaouche
05/21/2017

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle

Niveau moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces de Sophocle. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Tampax
Anti-gnôme
Les Trolls qui viennent
Vieux type roi
Les Spectres
File l'octet
Le Zip à colonnes
Les Piliers


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle
Ajax
Antigone
Les Trachiniennes
Oedipe roi
Electre
Philoctète
Oedipe à Colone
Les Limiers

Sabine Chaouche
04/27/2017

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane

Niveau : moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces d'Aristophane. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Les Acharnés
Les Caves alliées
Les Buées
Les Guêpières
Les Oies d'eau
Les Thermo-souris
L'Aigre Nouille



Réponses ci-desous! Answers below!

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane
Les Acharniens
Les Cavaliers
Les Nuées
Les Guêpes
Les Oiseaux
Les Thesmophories
Les Grenouilles

Sabine Chaouche
05/09/2017

Gallery
Thursday, May 19th 2011
Read 613 times

Intégrale Shakespeare : « Le Tour complet du cœur ». Par Noémie Courtès.





Credits: Jean-François Gaultier
Credits: Jean-François Gaultier
Shakespeare a décidemment toujours la cote en France. Quelle pièce ? Toutes.

En tout cas dans le spectacle de la compagnie foraine Attention fragile. En trois heures. Alors évidemment, ça n’est pas orthodoxe, tout ça. Mais ça marche comme rarement.

Sous une tente minuscule, devant une vieille roulotte et seul en scène, Gilles Cailleau égrène, compacte, malaxe et maltraite les trente-sept pièces du Barde pour en extraire le rire. Parfois une à une, parfois deux par deux et jusqu’à trois par trois lorsque la comparaison a du sens. Sur le ton de la confidence, il raconte l’odyssée de l’improbable compagnie d’Antoine Garamond et de ses trois acteurs, entraînés sur les routes par l’amour de Shakespeare. Les trois personnages sont tellement bien campés qu’on se prend de sympathie pour Antoine, le père, fanatique de Shakespeare, capable de jouer du violon, du violoncelle ou de l’accordéon pour accompagner ses contes, mais aussi pour ses deux fils, l’un adolescent timide, l’autre irrésistible enfant en barboteuse sphérique. Avec eux, on fait le tour des intrigues plus ou moins alambiquées ou sanglantes, drôles ou émouvantes. Parfois avec un monologue, parfois laconiquement, en une phrase ou quelques mimiques. Un objet suffit souvent à créer l’illusion et la roulotte déborde de trucs et de machins qui, adroitement utilisés, viennent suggérer telle ou telle histoire, tel ou tel personnage. Tous les plus célèbres y passent, bien sûr, Hamlet, Othello, Lear, mais aucun n’est oublié, pour peu qu’il ne fasse pas peur au petit Garamond ou qu’il intéresse son père. A force d’acrobaties (sur trois chaises), de ralenti mimé (quasi cinématographique), de pirouettes verbales bien sûr, pour le plus grand plaisir du public.

L’aspect le plus intéressant du spectacle est d’ailleurs dans l’interaction continuelle avec l’auditoire. Tous les prétextes sont bons à des improvisations, sur un incident imprévu ou une exclamation du public, et c’est parfois un miracle que la pièce puisse finir comme Shakespeare l’a écrite (Le Conte d’hiver en particulier est attaqué jusque dans ses derniers retranchements : les chasseurs refusent d’y tuer les princesses et les biches, et la mère de Bambi préfère se suicider). Surtout, les spectateurs sont invités à participer activement à l’action pour résumer une pièce ou incarner un protagoniste, ce qu’ils font avec enthousiasme, dans de grands éclats de rire. Tout peut alors arriver : vous pouvez vous retrouver à boire un philtre fatal ou être transformé en crapaud. Le Roméo de la 481e (choisi au hasard dans l’assistance) était ainsi épatant : mime excellent, après avoir reposé très soigneusement la fiole de poison sur son étagère, il est mort avec panache… et a été fort applaudi. Quant au finale du spectacle et de La Tempête, il a présenté en exclusivité une mouette effarouchée, une reinette ravie et un sous-bois inoubliable.

Décontenancés, bousculés, abasourdis, les spectateurs sont finalement enchantés et ressortent après avoir beaucoup ri et probablement avec l’envie d’aller lire au plus vite les pièces de Shakespeare pour en savoir un peu plus, et pour prolonger cet exceptionnel moment de grâce scénique.

Mais pourquoi toujours et seulement Shakespeare ? Qui relèvera le défi de monter pareillement l’intégrale Corneille, tout aussi riche, et qui pourrait être tout aussi drôle si elle rencontrait un comédien aussi prodigieux que Gilles Cailleau ?

Compte rendu par Noémie Courtès


Le spectacle a fait tente comble à la Cartoucherie au mois de janvier, mais continue sa tournée en Picardie : à Laon du 7 au 10 juin, à Erquery du 14 au 17 juin et à Soissons du 21 au 24 juin 2011.
Site de la compagnie : http://www.attentionfragile.net/

Un livre est également paru : Le Tour complet du cœur (Toutes les pièces de William Shakespeare), Les Cahiers de l’égaré, 2010, 96 p. (illustré de photographies en couleur du spectacle) (17 euros port inclus sur le site).

credits: Jean-François Gaultier
credits: Jean-François Gaultier

sc - N. Courtès





Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription