Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute

Niveau : difficile

Retrouvez les véritables titres des pièces de Plaute. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !



L'Amphi triomphe
La Comédie des mânes
L'Arthrite à l'annulaire
Les Baksheeshs
Les Califes
Elastina ou l'étireur de corps
La Cafèt'
Le Paramythe
"Et pis" dit Guss
Les Mémères
Le Charmant
Le Seul Dard fanfaron
La Psalmodie de Brantôme
L'Oeil perçant
Le Petit Cartable grivois
Le Pasteur
Le Corsage
Minus
Les Trois Ecumes
Le Futal


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute
Amphitryon
La Comédie des ânes
La Marmite ou l'Aululaire
Les Bacchides
Les Captifs
Casina ou les Tireurs de sort
La Cassette
Le Parasite
Epidicus
Les Ménechmes
Le Marchand
Le Soldat fanfaron
La Comédie du fantôme (Le Revenant)
Le Persan
Le Petit Carthaginois
L'Imposteur
Le Cordage
Stichus
Les Trois Ecus
Le Brutal




Sabine Chaouche
04/27/2017

European Drama and Performance Studies - list of publications

Published:
N°1 - Le Développement du "grand spectacle" en France: Politiques, gestions, innovations. 1715-1864 - 2013 - 1
N°2 - L'Eloquence du silence. Dramaturgie du non-dit sur la scène théâtrale des XVIIe et XVIIIe siècles - 2014 - 1
N°3 - Le document iconographique dans son contexte : le hors-champ des images du spectacle - 2014 - 2
N°4 - Dance and the Dutch Republic - 2015 - 1
N°5 - Consuming Female Performers (from the 1850s to the 1950s) - 2015 - 2
N°6 - Shakespeare en scène, hier et aujourd'hui - 2016 - 1
N°7 - Le Suicide au théâtre - 2016 - 2
N°8 - Danse et morale, une approche généalogique/Dance and Morality : a diachronic historical approach 2017-1
[HS 1] - Déjouer l'injouable : la scène contemporaine à l'épreuve de l'impossible 2017
N°9 - Écrire pour la scène : auteurs de théâtre (XVe-XVIIIe siècles) 2017-2
N°10 - Masculinité et théâtre. 2018-1
N°11 - Le théâtre au collège. 2018-2
N°12 - Saluts, rappels et fins de spectacle (xixe-xxie siècles) 2019-1
N°13 - The Stage and Its Creative Processes. c16-c21 2019-2 - vol. 1
N°14 - The Stage and Its Creative Processes. c16-c21 2020-1 - vol. 2

Sabine Chaouche
05/21/2017

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle

Niveau moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces de Sophocle. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Tampax
Anti-gnôme
Les Trolls qui viennent
Vieux type roi
Les Spectres
File l'octet
Le Zip à colonnes
Les Piliers


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle
Ajax
Antigone
Les Trachiniennes
Oedipe roi
Electre
Philoctète
Oedipe à Colone
Les Limiers

Sabine Chaouche
04/27/2017

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane

Niveau : moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces d'Aristophane. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Les Acharnés
Les Caves alliées
Les Buées
Les Guêpières
Les Oies d'eau
Les Thermo-souris
L'Aigre Nouille



Réponses ci-desous! Answers below!

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane
Les Acharniens
Les Cavaliers
Les Nuées
Les Guêpes
Les Oiseaux
Les Thesmophories
Les Grenouilles

Sabine Chaouche
05/09/2017

Gallery
Thursday, January 6th 2011
Read 887 times

Sciences et curiosités à la cour de Versailles. Par Noémie Courtès.





Sciences et curiosités à la cour de Versailles. Par Noémie Courtès.
Louis XIV crée l’Académie des Sciences en 1666 et Henri Testelin peint l’année suivante une Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV toute d’imagination puisque la visite n’eut lieu qu’en 1681. Le Roi-Soleil n’était en effet guère féru de recherches et de technique à moins qu’il y trouvât son intérêt. Le tableau de Testelin est donc tout à fait représentatif du rapport royal aux sciences au XVIIe siècle : il s’agit certes d’affirmer sa puissance et son ouverture d’esprit, mais c’est encore une science fantasmée et décorative qui a tout à apprendre de ses scientifiques. La donne change quelque peu ensuite avec des souverains plus personnellement intéressés par les évolutions qui caractérisent le Siècle des Lumières : Louis XV s’occupe d’astronomie, de médecine et de botanique, Louis XVI se passionne pour la navigation et la mécanique.

L’exposition détaille la fondation de l’Académie des sciences et son fonctionnement, en s’attachant aux présentations requises des académiciens, annuellement après 1699, pour exposer leurs découvertes de façon « officielle ». Mais là ne s’arrête pas l’extension de la science à Versailles : dès les débuts de la construction, toutes les ressources de la science sont mises en œuvre, en particulier pour l’adduction d’eau et l’aménagement des jardins. Plus tard, les souverains se font aménager un cabinet de travail pour eux-mêmes et pour leurs enfants, qui jouissent dès lors d’une formation très complète sous la supervision de l’abbé Nollet, « savant électriseur », pour ne citer que lui. Les expériences novatrices et amusantes émaillent la vie de la cour : on se souvient du premier vol en dirigeable en 1783 ; la présentation nous apprend l’introduction des mérinos à Rambouillet ou l’essai de nouveaux modèles (réduits) de navires sur le Grand Canal.

L’exposition est luxueuse et particulièrement didactique : les procédés anciens sont illustrés du sol au plafond par des simulations graphiques (les différents espaces scientifiques du domaine, l’adduction d’eau autour de Versailles, la machine de Marly, etc.), des plans et des tableaux parlants (La Pérouse recevant ses instructions de Louis XVI, la mesure de la France, des portraits de Parmentier et des principaux savants importants de l’époque). De très nombreuses branches du savoir sont abordées : obstétrique, géodésie, chimie, anatomie, etc. grâce à des objets rares et souvent somptueux (les instruments astronomiques par exemple, les planches d’un herbier dans un cabinet de travail reconstitué). Même le charlatanisme n’est pas oublié, représenté par un baquet de Mesmer bien frustre par rapport à tant d’autres instruments d’une rare précision (dont La Joueuse de tympanon et une pendule dite « de la création du monde » créée par Passemant, de taille humaine, avec calendrier perpétuel, tout particulièrement remarquable). Autant de domaines qui pouvaient servir la puissance de l’Etat, augmenter la grandeur du Roi et divertir les courtisans (la famille de Francini/Francine ne fut-elle pas à la fois l’origine de grands décorateurs de théâtre et de fontainiers illustres ?). Et qui sont à l’origine de nos modernes Académie des sciences, Observatoire, Ecole des Mines et de Ponts et Chaussées, etc.

On en sort émerveillé, et presque plus savant.

Compte rendu par Noémie Courtès.


Château de Versailles, jusqu’au 27 février.

sc - N. Courtès





Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription