Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute

Niveau : difficile

Retrouvez les véritables titres des pièces de Plaute. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !



L'Amphi triomphe
La Comédie des mânes
L'Arthrite à l'annulaire
Les Baksheeshs
Les Califes
Elastina ou l'étireur de corps
La Cafèt'
Le Paramythe
"Et pis" dit Guss
Les Mémères
Le Charmant
Le Seul Dard fanfaron
La Psalmodie de Brantôme
L'Oeil perçant
Le Petit Cartable grivois
Le Pasteur
Le Corsage
Minus
Les Trois Ecumes
Le Futal


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute
Amphitryon
La Comédie des ânes
La Marmite ou l'Aululaire
Les Bacchides
Les Captifs
Casina ou les Tireurs de sort
La Cassette
Le Parasite
Epidicus
Les Ménechmes
Le Marchand
Le Soldat fanfaron
La Comédie du fantôme (Le Revenant)
Le Persan
Le Petit Carthaginois
L'Imposteur
Le Cordage
Stichus
Les Trois Ecus
Le Brutal




Sabine Chaouche
04/27/2017

European Drama and Performance Studies - list of publications

Published:
N°1 - Le Développement du "grand spectacle" en France: Politiques, gestions, innovations. 1715-1864 - 2013 - 1
N°2 - L'Eloquence du silence. Dramaturgie du non-dit sur la scène théâtrale des XVIIe et XVIIIe siècles - 2014 - 1
N°3 - Le document iconographique dans son contexte : le hors-champ des images du spectacle - 2014 - 2
N°4 - Dance and the Dutch Republic - 2015 - 1
N°5 - Consuming Female Performers (from the 1850s to the 1950s) - 2015 - 2
N°6 - Shakespeare en scène, hier et aujourd'hui - 2016 - 1
N°7 - Le Suicide au théâtre - 2016 - 2
N°8 - Danse et morale, une approche généalogique/Dance and Morality : a diachronic historical approach 2017-1
[HS 1] - Déjouer l'injouable : la scène contemporaine à l'épreuve de l'impossible 2017
N°9 - Écrire pour la scène : auteurs de théâtre (XVe-XVIIIe siècles) 2017-2
N°10 - Masculinité et théâtre. 2018-1
N°11 - Le théâtre au collège. 2018-2

Sabine Chaouche
05/21/2017

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle

Niveau moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces de Sophocle. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Tampax
Anti-gnôme
Les Trolls qui viennent
Vieux type roi
Les Spectres
File l'octet
Le Zip à colonnes
Les Piliers


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle
Ajax
Antigone
Les Trachiniennes
Oedipe roi
Electre
Philoctète
Oedipe à Colone
Les Limiers

Sabine Chaouche
04/27/2017

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane

Niveau : moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces d'Aristophane. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Les Acharnés
Les Caves alliées
Les Buées
Les Guêpières
Les Oies d'eau
Les Thermo-souris
L'Aigre Nouille



Réponses ci-desous! Answers below!

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane
Les Acharniens
Les Cavaliers
Les Nuées
Les Guêpes
Les Oiseaux
Les Thesmophories
Les Grenouilles

Sabine Chaouche
05/09/2017

Gallery
Saturday, February 25th 2012
Read 388 times

Tambours japonais au Châtelet. Par Noémie Courtès.





(c) Taro Nishit
(c) Taro Nishit
Le théâtre du Châtelet a retenti en février des vibrations puissantes des « taiko » traditionnels frappés par le bien nommé groupe Kodo : en japonais leur nom peut signifier à la fois « battements de cœur » ou « enfants du tambour ». Et le public a fait un accueil enthousiaste à ce spectacle proposé par Timasaburo Bando (acteur célébrissime de kabuki et chevalier des Arts et Lettres).

Une heure quarante d’une cérémonie pour nous barbare, mais visiblement extrêmement maîtrisée puisqu’il s’agit fondamentalement d’une discipline méditative, à la recherche de l’harmonie entre geste et pensée. Une sorte de sacre du printemps vibratoire et chorégraphié qui alterne xylophones (grands comme des batteries anti-aériennes en bambou) et métallophones, tambours portatifs (ornés de passementerie orange ou violette) et grosses pièces, voire mastodonte (400 kg) joué par un, deux, ou même quatre percussionnistes.

La performance est éminemment physique : les huit artistes sont taillés comme des bas-reliefs Art Déco, musculeux comme des gymnastes. Les fesses sont fermes et les cuisses puissantes, mises en valeur par le costume minimaliste à la sumotori ou le pagne lamé ; les torses brillants de paillettes et de sueur. L’énergie est palpable et soulignée par des cris au moment de l’effort maximal de ces guerriers modernes.

Une heure quarante de musique ininterrompue, rendue cependant variée par quelques clins d’œil musicaux au public européen pour alléger la tension, par les changements d’instruments réglés au millimètre (les plus volumineux sont montés sur roulettes) et par la performance vidéastique qui double la vision du plateau, projetée en fond de scène, mettant en valeur le clou du spectacle : le tambour géant, « Ô-daiko », grand comme un foudre, est alors envisagé sous tous les angles pendant que les percussionnistes en tirent toutes les nuances possibles. Parfois doux et caressant, le volume des ondes sonores peut aussi atteindre son comble, être décuplé par des baguettes-bâtons (sans jamais dépasser cependant le supportable).

Le spectacle est captivant tant semble s’y offrir la quintessence de la culture nippone : non seulement les instruments, la gestuelle, … évoquent le Japon, mais, à cause de la persistance rétinienne, le ballet des baguettes qui frappent les tambours finit même par dessiner des éventails dans l’air, entre deux battements.

Compte rendu par Noémie Courtès.

Paris, Théâtre du Châtelet, les 15, 16, 17 et 18 février.
Présentation en ligne avec extrait vidéo : http://www.chatelet-theatre.com/2011-2012/concerts/kodo-dadan,557

Sabine Chaouche