Canular n°18 - 2 - Pièces de Charles-Simon Favart

Niveau moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces de Favart. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Les Deux Tunnels
La Poire de Bezons
Le Cale-bourgeois
La Chercheuse de cris
La Fête des Saints Clous
Le Prix de sa terre
L'Hippo. est par ici
Le Toc de village
Noix de cajou
Les Mamours à la noix
Cimetière assiégé
Menhir et Beurette
Les Dindes dansantes
Crouton et Rosette
Les Amours de Baston et Bas-se-tiennent
La Serre vante mes tresses
Minette à la tour
Les Trois Soutanes ou Soliman fécond
Aneth et Lupin
L'Onglet à bords doux
La Fée Prunelle ou Ce qui plaît aux cames
La Rombière de Salency
Le Bel Larsen


Réponses ci-dessous. Answers below.

1734 : Les Deux Jumelles
1735 : La Foire de Bezons
1738 : Le Bal bourgeois
1741 : La Chercheuse d'esprit
1741 : La Fête de Saint-Cloud
1742 : Le Prix de Cythère
1742 : Hippolyte et Aricie
1743 : Le Coq de village
1744 : Acajou
1747 : Les Amours grivois
1748 : Cythère assiégée
1750 : Zéphire et Fleurette
1751 : Les Indes dansantes
1753 : Raton et Rosette
1753 : Les Amours de Bastien et Bastienne
1755 : La Servante maîtresse
1755 : Ninette à la cour
1761 : Les Trois Sultanes ou Soliman Second
1762 : Annette et Lubin
1763 : L'Anglais à Bordeaux
1765 : La Fée Urgèle ou Ce qui plaît aux dames
1769 : La Rosière de Salency
1773 : La Belle Arsène

Sabine Chaouche
03/31/2017

Publication: "Creation and Economy of Stage Costumes. 16th-19th century" ed by Sabine Chaouche

Publication type: Journal
Editor: Chaouche (Sabine)
Abstract: European Drama and Performance Studies is a journal devoted to the history of performing arts. Thematic issues are published in French and/or English.
Number of pages: 375
Parution: 07-05-2023
Journal: European Drama and Performance Studies, n° 20

Ce volume fait découvrir au lecteur un atelier souvent méconnu : celui des costumes de théâtre sous l’Ancien Régime. Il met en lumière les différents métiers relatifs à la fabrication des tenues des acteurs, l’univers des marchands ainsi que les coûts liés aux commandes de textiles ou de vêtements. Cet ouvrage redonne une place centrale à l’archive, et plus particulièrement aux sources méconnues que sont les factures des tailleurs, des perruquiers ou d’autres fournisseurs tels que les drapiers, les merciers, les plumassiers, les bonnetiers etc. Il met en lumière à travers les huit articles et annexes qui le composent, un pan de l’histoire du costume de scène longtemps délaissé.


classiques-garnier.com/european-drama-and-performance-studies-2023-1-n-20-creation-and-economy-of-stage-costumes-16th19th-century-en.html

Sabine Chaouche
10/14/2023

Gallery

Gallery
Monday, February 4th 2013
Read 2453 times

Une Étoile qui ne cesse de briller par Iris Julia Bührle





copyright Emmanuel Donny
copyright Emmanuel Donny
Noëlla Pontois à l’honneur au centre Éléphant Paname à Paris

Les expositions sur les grands danseurs sont rares, même très rares, et c’est bien regrettable. Fanny et Laurent Fiat, fondateurs et directeurs du nouveau centre parisien Éléphant Paname dédié aux arts et à la créativité, ont donc décidé de rendre hommage à l’une des plus grandes ballerines françaises du XXe siècle : Noëlla Pontois.

C’est par hasard que cette danseuse d’une grâce et d’une pureté stylistique exceptionnelles est venue à la danse, car sa famille n’avait aucun lien avec le monde de l’art. En revanche, sa fille Miteki Kudo a hérité du virus de la danse, ainsi que de la légèreté, de la fluidité et du charisme de sa mère : elle vient de quitter la scène de l’Opéra de Paris, où elle dansait souvent aux côtés de Fanny Fiat, elle-même une remarquable soliste dans des rôles comme Swanilda dans Coppélia.

L’exposition consacrée à Noëlla Pontois occupe trois étages des beaux locaux de l’ancienne résidence de l’ambassadeur russe sous Napoléon III qui se situe à proximité du Palais Garnier. Dans la salle du dôme au rez-de-chaussée, où Noëlla Pontois a été nommée Officier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur le soir du vernissage, on est accueilli par des projections et des Étoiles scintillantes au firmament de la coupole. Une série de photos de Michel Lidvac, une collection d’articles de presse et quelques affiches encadrent une sélection de costumes de la danseuse, entre autres celui de Giselle qui tourne lentement sur un plateau au centre de la salle (scénographie : Nathalie Crinière). Aux deuxième et troisième étages, on découvre d’autres photos, vidéos et articles qui datent de ses premiers pas à l’École de danse, bientôt suivis par ses premières publicités – elle était même la vedette d’un roman-photo – jusqu’à l’apogée de sa carrière de danseuse. Une reconstruction de sa loge d’Étoile plonge le visiteur dans l’ambiance des coulisses de l’Opéra. Plusieurs salles sont consacrées à ses partenaires prestigieux : on la voit entre autres aux côtés de Rudolph Noureev, Mikhaïl Baryshnikov, Cyril Atanassoff, Michaël Denard, Fernando Bujones, Patrick Dupont et Manuel Legris. Une série de photos particulièrement impressionnantes montre Pontois et Denard dans Roméo et Juliette de John Cranko, chef-d’œuvre remplacé après une seule saison par la version bien connue du public actuel du nouveau directeur de la danse, Rudolf Noureev. Le couple Pontois-Denard est d’une expressivité bouleversante, et on ne peut qu’espérer qu’une prochaine exposition sera consacrée à ce danseur extraordinaire.

Un tel événement est une occasion merveilleuse, pour les uns de se souvenir de spectacles qui les ont marqués, pour les autres de découvrir de grands artistes du passé et du présent. C’est particulièrement important dans le cas de danseurs qui disparaissent trop souvent après la fin de leur carrière, sans qu’un livre, un documentaire ou une exposition leur soit consacré. On ne peut donc que se réjouir de cette initiative et espérer que d’autres événements semblables continueront à faire vivre et revivre l’art éphémère des danseurs.

Iris Julia Bührle

Exposition du 1er février au 29 mars 2013
www.elephantpaname.com

Noëlla Pontois et Mikhail Baryshnikov dans le premier acte de Giselle ©Michel Lidvac
Noëlla Pontois et Mikhail Baryshnikov dans le premier acte de Giselle ©Michel Lidvac

Noëlla Pontois avec Noureev_Lac des Cygnes, (c) photo Francette Levieux
Noëlla Pontois avec Noureev_Lac des Cygnes, (c) photo Francette Levieux

Noëlla Pontois et Mikhail Baryshnikov dans le premier acte de Giselle ©Michel Lidvac
Noëlla Pontois et Mikhail Baryshnikov dans le premier acte de Giselle ©Michel Lidvac

Une Étoile qui ne cesse de briller par Iris Julia Bührle

Sabine Chaouche




News

Share this website


Newsletter subscription