Canular n°18 - 2 - Pièces de Charles-Simon Favart

Niveau moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces de Favart. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Les Deux Tunnels
La Poire de Bezons
Le Cale-bourgeois
La Chercheuse de cris
La Fête des Saints Clous
Le Prix de sa terre
L'Hippo. est par ici
Le Toc de village
Noix de cajou
Les Mamours à la noix
Cimetière assiégé
Menhir et Beurette
Les Dindes dansantes
Crouton et Rosette
Les Amours de Baston et Bas-se-tiennent
La Serre vante mes tresses
Minette à la tour
Les Trois Soutanes ou Soliman fécond
Aneth et Lupin
L'Onglet à bords doux
La Fée Prunelle ou Ce qui plaît aux cames
La Rombière de Salency
Le Bel Larsen


Réponses ci-dessous. Answers below.

1734 : Les Deux Jumelles
1735 : La Foire de Bezons
1738 : Le Bal bourgeois
1741 : La Chercheuse d'esprit
1741 : La Fête de Saint-Cloud
1742 : Le Prix de Cythère
1742 : Hippolyte et Aricie
1743 : Le Coq de village
1744 : Acajou
1747 : Les Amours grivois
1748 : Cythère assiégée
1750 : Zéphire et Fleurette
1751 : Les Indes dansantes
1753 : Raton et Rosette
1753 : Les Amours de Bastien et Bastienne
1755 : La Servante maîtresse
1755 : Ninette à la cour
1761 : Les Trois Sultanes ou Soliman Second
1762 : Annette et Lubin
1763 : L'Anglais à Bordeaux
1765 : La Fée Urgèle ou Ce qui plaît aux dames
1769 : La Rosière de Salency
1773 : La Belle Arsène

Sabine Chaouche
03/31/2017

Publication: "Creation and Economy of Stage Costumes. 16th-19th century" ed by Sabine Chaouche

Publication type: Journal
Editor: Chaouche (Sabine)
Abstract: European Drama and Performance Studies is a journal devoted to the history of performing arts. Thematic issues are published in French and/or English.
Number of pages: 375
Parution: 07-05-2023
Journal: European Drama and Performance Studies, n° 20

Ce volume fait découvrir au lecteur un atelier souvent méconnu : celui des costumes de théâtre sous l’Ancien Régime. Il met en lumière les différents métiers relatifs à la fabrication des tenues des acteurs, l’univers des marchands ainsi que les coûts liés aux commandes de textiles ou de vêtements. Cet ouvrage redonne une place centrale à l’archive, et plus particulièrement aux sources méconnues que sont les factures des tailleurs, des perruquiers ou d’autres fournisseurs tels que les drapiers, les merciers, les plumassiers, les bonnetiers etc. Il met en lumière à travers les huit articles et annexes qui le composent, un pan de l’histoire du costume de scène longtemps délaissé.


classiques-garnier.com/european-drama-and-performance-studies-2023-1-n-20-creation-and-economy-of-stage-costumes-16th19th-century-en.html

Sabine Chaouche
10/14/2023

Gallery

Gallery
Sunday, March 3rd 2024
Read 66 times

Hélène Marquié





Hélène Marquié est professeure à l’université de Paris 8. Spécialiste de danse et des études de genre, elle consacre la majeure partie de ses recherches à l’histoire de la danse à la période contemporaine. Elle a initié un vaste programme autour de la danse entre 1871 et 1919, et notamment sur les femmes qui accèdent alors à la profession de maîtresse de ballet. Elle est aussi chorégraphe de danse contemporaine.


Publications

1. MARQUIE Hélène, Non, la danse n’est pas un truc de filles – Essai sur le genre en danse, Toulouse, l’Attribut, 2016.
2. FOUCHER ZARMANIAN Charlotte, MARQUIE Hélène, DUHAUTPAS Frédérick (dir.), Médiatrices des arts. Pour une histoire des transmissions et réseaux féminins et féministes, Presses universitaires de Paris Nanterre, 2022.
3. MARQUIE Hélène, NORDERA Marina (dir.), Perspectives genrées sur les femmes dans l’histoire de la danse, Recherches en danse [en ligne] 3, 2015, mis en ligne le 20 janvier 2015, URL :.
4. MARQUIE Hélène, « Cours de chorégraphie et leçons de danse, pour les artistes, les gens du monde et les autres. Un nouvel enseignement de la danse en France avant la Première Guerre mondiale », Danse et éducation, Patrick GERMAIN-THOMAS, Joëlle VELLET (dir.), Recherches en danse n° 11, 2022. https://journals.openedition.org/danse/5430
5. MARQUIE Hélène, MARQUIE Hélène, « Une profession nouvelle pour les femmes : entrée en scène des maîtresses de ballet en France (1871-1919) », dans Femmes de spectacle au XIXe siècle, FIX Florence, PONZETTO Valentina (dir.), Peter Lang, 2022, p. 75-90. https://www.peterlang.com/document/1254978
6. MARQUIÉ Hélène, “Exoticism and the Threat of Contagion: Danger or Therapy for Decadent Dance”, dans French Decadence in Global Context: Colonialism and Exoticism, Julia HARTLEY, Wanrug SUWANWATTANA, Jennifer YEE (ed.), Liverpool University Press, 2022, p. 197-222.
7. MARQUIE Hélène, « Des dieux de la danse aux affreuses danseuses du sexe masculin : presse et féminisation symbolique de la danse », dans Masculin/Féminin dans la presse du XIXe siècle, Christine PLANTE, Marie-Ève THERENTY (dir.), Presses universitaires de Lyon, 2022, p. 181-197.
8. MARQUIE Hélène, « Lever de rideau sur le premier syndicat de danseuses en France (1904-1909) », dans Elsa CHAARANI LESOURD, Laurence DENOOZ, Sylvie THIEBLEMONT-DOLLET (dir.), Pleins feux sur les femmes (in)visibles, Nancy, PUN - Éditions Universitaires de Lorraine, 2021, p. 349-362.
9. MARQUIE Hélène, « Effervescence et expérimentations, une nouvelle vitalité de la danse en France à la fin du XIXe siècle », dans Nouvelle histoire de la danse en Occident. De la préhistoire à nos jours, Laura CAPPELLE (dir.), Paris, Seuil, 2020, p. 143-155.
10. MARQUIE Hélène, « ‘Le prestige de l'Opéra couvre tout’. Les coulisses de la danse à l’Opéra Garnier, 1875-1914 », Les Coulisses théâtrales, Revue d'Histoire du Théâtre, 281, janvier-mars 2019/1, p. 73-86.

Mariquita

Hélène Marquié
Mariquita (1841-1922). Sans doute née en Algérie, elle a laissé planer sur sa jeunesse une aura mystérieuse et exotique. Après une belle carrière de danseuse, elle devient la plus célèbre maîtresse de ballet de la Belle Époque, poursuivant une activité incessante notamment dans des salles parisiennes prestigieuses. De 1898 à 1920, elle fait de l’Opéra-Comique dont elle est la maîtresse de ballet la salle de la modernité du ballet, tout en travaillant pour les Folies-Bergère. De 1890 à la Première Guerre mondiale, son nom apparaît quasiment chaque jour dans la presse nationale, où elle fait référence à la fois pour ses innovations et pour le maintien de la tradition française.

Sabine Chaouche

Dans la même rubrique :

Iona Galleron - 04/02/2024

Ariane Martinez - 10/26/2023

Alix de Morant - 10/16/2023

1 2



News

Share this website


Newsletter subscription