Canular n°18 - 2 - Pièces de Charles-Simon Favart

Niveau moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces de Favart. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Les Deux Tunnels
La Poire de Bezons
Le Cale-bourgeois
La Chercheuse de cris
La Fête des Saints Clous
Le Prix de sa terre
L'Hippo. est par ici
Le Toc de village
Noix de cajou
Les Mamours à la noix
Cimetière assiégé
Menhir et Beurette
Les Dindes dansantes
Crouton et Rosette
Les Amours de Baston et Bas-se-tiennent
La Serre vante mes tresses
Minette à la tour
Les Trois Soutanes ou Soliman fécond
Aneth et Lupin
L'Onglet à bords doux
La Fée Prunelle ou Ce qui plaît aux cames
La Rombière de Salency
Le Bel Larsen


Réponses ci-dessous. Answers below.

1734 : Les Deux Jumelles
1735 : La Foire de Bezons
1738 : Le Bal bourgeois
1741 : La Chercheuse d'esprit
1741 : La Fête de Saint-Cloud
1742 : Le Prix de Cythère
1742 : Hippolyte et Aricie
1743 : Le Coq de village
1744 : Acajou
1747 : Les Amours grivois
1748 : Cythère assiégée
1750 : Zéphire et Fleurette
1751 : Les Indes dansantes
1753 : Raton et Rosette
1753 : Les Amours de Bastien et Bastienne
1755 : La Servante maîtresse
1755 : Ninette à la cour
1761 : Les Trois Sultanes ou Soliman Second
1762 : Annette et Lubin
1763 : L'Anglais à Bordeaux
1765 : La Fée Urgèle ou Ce qui plaît aux dames
1769 : La Rosière de Salency
1773 : La Belle Arsène

Sabine Chaouche
03/31/2017

Publication: "Creation and Economy of Stage Costumes. 16th-19th century" ed by Sabine Chaouche

Publication type: Journal
Editor: Chaouche (Sabine)
Abstract: European Drama and Performance Studies is a journal devoted to the history of performing arts. Thematic issues are published in French and/or English.
Number of pages: 375
Parution: 07-05-2023
Journal: European Drama and Performance Studies, n° 20

Ce volume fait découvrir au lecteur un atelier souvent méconnu : celui des costumes de théâtre sous l’Ancien Régime. Il met en lumière les différents métiers relatifs à la fabrication des tenues des acteurs, l’univers des marchands ainsi que les coûts liés aux commandes de textiles ou de vêtements. Cet ouvrage redonne une place centrale à l’archive, et plus particulièrement aux sources méconnues que sont les factures des tailleurs, des perruquiers ou d’autres fournisseurs tels que les drapiers, les merciers, les plumassiers, les bonnetiers etc. Il met en lumière à travers les huit articles et annexes qui le composent, un pan de l’histoire du costume de scène longtemps délaissé.


classiques-garnier.com/european-drama-and-performance-studies-2023-1-n-20-creation-and-economy-of-stage-costumes-16th19th-century-en.html

Sabine Chaouche
10/14/2023

Gallery

Gallery
Sunday, November 18th 2012
Read 23114 times

Méthodologie de la dissertation: plan et langue





PLAN

Le développement se situe entre l'introduction et la conclusion. Il représente la plus grosse partie de la dissertation: c'est là qu'intervient l'analyse proprement dite.

  • l'explicitation suppose des efforts de didactisme et de clarté (c'est là qu'interviennent le style et la maîtrise de la langue)
  • l'argumentation suppose une justification des affirmations ou des dires, ainsi que des exemples convaincants et pertinents (c'est là qu'interviennent les connaissances),
  • le raisonnement suppose des efforts de logique et de cohérence, ainsi qu'une structuration de la pensée (c'est là qu'interviennent les conjonctions, les mots de liaison, les embrayeurs).


Le développement doit être fractionné en plusieurs sections qui représentent, chacune, un point majeur discuté. Elles doivent être chacune de longueur à peu près identique. Il ne faut pas par exemple écrire une partie très longue et une partie très courte car alors, la dissertation serait déséquilibrée. On accorde donc une importance égale à chaque point abordé.


Présentation
Dans une dissertation, les parties du développement doivent être séparées par de larges espaces, de même qu'entre l'introduction et la conclusion. Le développement aura donc cette apparence :
Méthodologie de la dissertation: plan et langue

Les paragraphes

Chaque grande partie doit être composée de différents paragraphes qui ne sont pas séparés néanmoins par un espace. Chaque paragraphe développe une idée différente. Il doit comporter des mots de liaison reflétant la progression de la pensée, de même que ses nuances, et des exemples soutenant la démonstration.
Méthodologie de la dissertation: plan et langue

Les transitions

Une bonne dissertation doit ménager des transitions entre chaque paragraphe et chaque grande partie afin d'assurer une continuité logique entre les différents points étudiés, mais aussi afin de montrer la progression de la pensée.

Elles sont essentielles entre chaque grande partie. Chaque fois que l'on en va en commencer une nouvelle, on doit auparavant, en quelques lignes, tout à la fin de la grande partie que l'on vient d'écrire, résumer brièvement ce qui vient d'être dit (autrement dit, faire une brève synthèse de ce qui a été démontré dans cette partie), et annoncer ce qui va suivre.
De même lorsqu'on débute un nouveau paragraphe ou une nouvelle grande partie, il est extrêmement important de présenter ce qui va être dit :
- de quoi va-t-on parler ?
- quel thème ou événement va-t-on développer ?

Il s'agit de lier ensemble tous les éléments de la dissertation.
Méthodologie de la dissertation: plan et langue

Quel plan ?

Il existe différents types de plan : le plan chronologique (structure verticale), le plan thématique (structure horizontale), le plan dialogique. On le choisit en fonction du sujet.
Le plan chronologique est préférable pour un sujet d’histoire:

Lorsque le sujet étudié s'étend sur une longue période (généralement le sujet comporte deux dates comme par exemple « La société française de 1945 à nos jours »). Il faut généralement montrer une évolution et choisir judicieusement les différents découpages chronologiques visant à souligner les diverses étapes de cette évolution. Il faut éviter absolument d’étudier seulement le début et la fin de la période concernée.

Le plan mixte combine les deux plans. On peut par exemple choisir de retracer de manière chronologique des faits dans les grandes parties, tout en structurant les paragraphes de manière thématique. On peut aussi faire l'inverse: avoir des grandes parties thématiques et des sous-parties chronologiques.

Le plan thématique s'apparente à l'exposé. Il ne vous demande pas de discuter une thèse mais plutôt de l'étayer, c'est-à-dire de fournir un certain nombre d'arguments organisés capables de valider le jugement ou de répondre à la question qu'on vous a proposés.
On reconnaît ce type de plan au libellé du sujet : ce peut être une question ("Qu'est-ce qu'un grand roman ?"; "Qu'est-ce qu'une œuvre engagée ?") ou une invitation à vérifier une affirmation ("En quoi a-t-on raison d'affirmer que...", "Montrez, commentez ou justifiez ceci...").

Le plan thématique est préférable:
  • lorsqu'il s'agit d'un sujet d’histoire ou de littérature portant sur une brève période.
  • lorsqu'il faut faire un bilan
  • lorsqu'il faut comparer ou contraster. Il faut trouver des thèmes permettant de lier les textes/ oeuvres, les différencier, les confronter, bref les comparer.

Le plan dialectique vous demande d'examiner un jugement, d'en montrer les limites voire de le réfuter. C'est le fameux plan "thèse/antithèse/synthèse".

On reconnaît aussi ce type de plan au libellé du sujet : les questions "Pensez-vous que...", "Dans quelle mesure peut-on dire que...", "Partagez-vous ce point de vue" etc. sont sans ambiguïté. Il vous faudra confronter les thèses avant d'exprimer nettement un avis personnel.


Le plan détaillé

Il est nécessaire de préparer au brouillon un plan détaillé de la dissertation.

1- Prenez une feuille de papier A4 et divisez-la en autant de colonnes qu'il y aura de grandes parties dans la dissertation. Si deux grandes parties seront développées, faites deux colonnes ; si trois grandes parties seront développées, faites trois colonnes.

2- Donnez un titre à chacune des grandes parties et mettez-le en haut de chaque colonne. Chaque titre doit refléter le point principal qui va être analysé.

3- Considérez quelles sont les diverses sous-parties susceptibles d'être incluses dans la grande partie. Chacune d'elle illustre une idée précise. On doit compter au moins deux sous-parties dans chaque grande partie. Attention, il est difficile de développer plus de quatre sous-parties par grande partie. Il vaut mieux se contenter de deux ou trois sous-parties, lorsque l'on souhaite développer trois grandes parties. Donnez un titre à chaque sous-partie.

4- Une fois ce travail effectué, tentez de trouver des exemples qui seront intégrés dans l'analyse ou qui serviront de point de départ à celle-ci, de même que des citations qui entrent dans le cadre, et du sujet, et de chaque sous-partie.

5- Enfin, reliez chaque grande partie les uns aux autres en élaborant des transitions. Rédigez seulement une ou deux phrases. T1 = transition vers la IIe grande partie ; T2= transition vers la IIIe grande partie ; T3 = transition vers la conclusion.

Le plan détaillé est extrêmement important. Il ne faut pas le négliger. Il permet de mieux organiser sa pensée et surtout, au moment de la rédaction, de suivre la ligne directrice choisie. Il évite ainsi les digressions.

La langue et le style

La dissertation requiert un langage soutenu.

Le langage 'parlé' (formules orales), le langage familier, voire vulgaire, sont à bannir absolument. La raison en est simple : la dissertation c'est exercer sa pensée mais c’est aussi un exercice de style. Si le niveau de français est trop mauvais, le correcteur aura de la difficulté à vous suivre : lassé par un style obscur et confus, il ne lira pas au-delà de la première page ; irrité par de multiples fautes et par un langage incompréhensible, il vous sanctionnera plus sévèrement. Un bon style donne une impression favorable, dès le début du devoir. Il serait dommage de perdre des points par négligence. Relisez toujours soigneusement la dissertation avant de la rendre.

En outre, il vaut mieux écrire de courtes phrases claires, simples et précises plutôt que de longues phrases complexes, emphatiques ou alambiquées, si l'on ne maîtrise pas parfaitement la langue française. Ne cherchez pas à recopier des phrases tirées de livre: la différence de style sera évidente et le correcteur sera moins indulgent. Si vous pensez qu'une phrase d'un auteur est particulièrement adaptée au propos de votre dissertation, faites directement une citation entre guillemets (voir fiche 6). Utilisez donc votre propre style, vos propres mots. Et si vous désirez vous servir de termes spécifiques, aidez-vous de vos fiches de vocabulaire où vous aurez indiqué la définition des termes difficiles ou spécialisés. Vous éviterez ainsi les contresens et le mauvais emploi d'un mot.

En ce qui concerne les temps utilisés dans la dissertation, on peut, ou tout mettre au présent de l'indicatif (présent d'actualisation ou présent 'agnostique') et le passé composé ; ou utiliser le passé simple et l'imparfait.

Les mots de liaison : adverbes, conjonctions et prépositions

Entre chaque partie de la dissertation doivent être ménagées des transitions grâce à des mots de liaison. Il existe différents types de mots :
- ceux qui reflètent l’organisation structurelle de la dissertation :
premièrement, deuxièmement, troisièmement, tout d’abord, d’abord, ensuite, par la suite, après, après que, puis, plus tard, enfin, de plus, en outre, avant, avant que…
- ceux qui reflètent les différentes nuances de la pensée :
mais, bien que, or, car, parce que, malgré, cependant, en revanche, au contraire, de même, néanmoins, façon similaire, inversement, toutefois…


Résumé...

À quoi ça sert le développement...

- À EXPLICITER

- À ARGUMENTER/ REFUTER/ CONCEDER

- À RAISONNER


Un bon paragraphe...

- DÉVELOPPE UNE IDÉE À LA FOIS

- CONTIENT UN OU PLUSIEURS EXEMPLES

- A DES MOTS DE LIAISON


Quel plan choisir...

- LE PLAN CHRONOLOGIQUE
(Histoire)

- LE PLAN THEMATIQUE
(Histoire/ Culture générale/ Littérature/ Film)

- LE PLAN DIALECTIQUE
(Culture générale/ Littérature/ Film)


Quel style adopter...

- AVOIR UN LANGAGE SOUTENU

- FAIRE DES PHRASES COURTES

- FAIRE DES PHRASES SIMPLES

Sabine Chaouche

Sabine Chaouche




News

Share this website


Newsletter subscription