Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute

Niveau : difficile

Retrouvez les véritables titres des pièces de Plaute. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !



L'Amphi triomphe
La Comédie des mânes
L'Arthrite à l'annulaire
Les Baksheeshs
Les Califes
Elastina ou l'étireur de corps
La Cafèt'
Le Paramythe
"Et pis" dit Guss
Les Mémères
Le Charmant
Le Seul Dard fanfaron
La Psalmodie de Brantôme
L'Oeil perçant
Le Petit Cartable grivois
Le Pasteur
Le Corsage
Minus
Les Trois Ecumes
Le Futal


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°21 - 3 - Pièces de Plaute
Amphitryon
La Comédie des ânes
La Marmite ou l'Aululaire
Les Bacchides
Les Captifs
Casina ou les Tireurs de sort
La Cassette
Le Parasite
Epidicus
Les Ménechmes
Le Marchand
Le Soldat fanfaron
La Comédie du fantôme (Le Revenant)
Le Persan
Le Petit Carthaginois
L'Imposteur
Le Cordage
Stichus
Les Trois Ecus
Le Brutal




Sabine Chaouche
04/27/2017

European Drama and Performance Studies - list of publications

Published:
N°1 - Le Développement du "grand spectacle" en France: Politiques, gestions, innovations. 1715-1864 - 2013 - 1
N°2 - L'Eloquence du silence. Dramaturgie du non-dit sur la scène théâtrale des XVIIe et XVIIIe siècles - 2014 - 1
N°3 - Le document iconographique dans son contexte : le hors-champ des images du spectacle - 2014 - 2
N°4 - Dance and the Dutch Republic - 2015 - 1
N°5 - Consuming Female Performers (from the 1850s to the 1950s) - 2015 - 2
N°6 - Shakespeare en scène, hier et aujourd'hui - 2016 - 1
N°7 - Le Suicide au théâtre - 2016 - 2
N°8 - Danse et morale, une approche généalogique/Dance and Morality : a diachronic historical approach 2017-1
[HS 1] - Déjouer l'injouable : la scène contemporaine à l'épreuve de l'impossible 2017
N°9 - Écrire pour la scène : auteurs de théâtre (XVe-XVIIIe siècles) 2017-2
N°10 - Masculinité et théâtre. 2018-1
N°11 - Le théâtre au collège. 2018-2

Sabine Chaouche
05/21/2017

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle

Niveau moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces de Sophocle. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Tampax
Anti-gnôme
Les Trolls qui viennent
Vieux type roi
Les Spectres
File l'octet
Le Zip à colonnes
Les Piliers


Réponses ci-dessous. Answers below.

Canular n°20 - 2 - Pièces de Sophocle
Ajax
Antigone
Les Trachiniennes
Oedipe roi
Electre
Philoctète
Oedipe à Colone
Les Limiers

Sabine Chaouche
04/27/2017

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane

Niveau : moyen

Retrouvez les véritables titres des pièces d'Aristophane. Attention aux pièges tendus par notre farceur de service !

Les Acharnés
Les Caves alliées
Les Buées
Les Guêpières
Les Oies d'eau
Les Thermo-souris
L'Aigre Nouille



Réponses ci-desous! Answers below!

Canular n°22 - 2 - Pièces d'Aristophane
Les Acharniens
Les Cavaliers
Les Nuées
Les Guêpes
Les Oiseaux
Les Thesmophories
Les Grenouilles

Sabine Chaouche
05/09/2017

Gallery
Thursday, February 5th 2015
Read 378 times

Monologues intérieurs - Downtown 3





Alors voilà, je me dirige, ou plutôt je fonce, aïe ma cheville ! mais quelle idée aussi de cavaler dans les rues glissantes en talons aiguilles !, enfin si je suis bien obligée vu que je vais direct au temple de la beauté : Fullbright international en grosses lettres. Jamais je n’aurais idée d’aller là-haut pas sapée comme il faut. Faut se fringuer adéquat. Tenue parfaite sinon tout le monde vous regarde de la tête aux pieds comme si vous étiez une macro tache à dégager. L’image de soi ça compte dans l'upper east-side. A vrai dire, ça compte plus que tout…….. je traverse quand même, le mec klaxonne. Tant pis ! Ok, ça va, ça va… la sape c’est là l’essentiel de la vie, sinon les conversations seraient plates, vides insipides. Allez les deux gros activez ! Bon je double et accélère. La beauté est une chose qui se voit de l’extérieur chez les gens riches. La confiance se décline avec des fringues et breloques à 50000 dollars une moue semi ennuyée. Beaucoup plus glamour l’air blazé. La porte. Enfin. Geste brusque j’entre en coup de vent. Les pétasses aiment se faire remarquer. Pour exister. « Oui je viens me faire coiffer, avec Jonathan bien entendu. » Je balance ma phrase d’un ton désinvolte, du style je suis une habituée alors faites pas chier, dépêchez-vous de prendre mon manteau et enfilez-moi cette merde de blouse noire que je monte à l’étage pendre ma place, je n’ai pas que ça à foutre de ma journée. « Jonathan ». Je répète en détachant bien les syllabes les unes des autres et prenant un air altier. La prochaine fois achète-toi des cotons-tiges tu piges ? Je la fixe de mon regard le plus mauvais et prend la chose super au sérieux. Visage contracté, yeux plissés prête à mordre. Il faut bien se la jouer quand on a mis le pied chez Fullbright Beauty. Je prends une grande inspiration et répète pour la troisième fois : « Jonathan le grand brun aux lunettes fashion ». Ouech, c’est mon coiffeur perso, je connais la maison…. préparer un tas de monnaie pour les pourboires. Pour après. Ca fait plus chic. Elle tilte. Ouf son cerveau s’est connecté à mon réseau. Les escaliers je les monte smart. Faire claquer ses talons ça m’amuse alors les marches je les martèle avec application. L’autre en bas tend le cou. Je hausse les épaules. Je l’ignore je m’en fous d’elle et de ce qu’elle pense. Démarche chaloupée, entrée triomphale. Et si elles tournaient toutes la tête en même temps ? Bonjour ? Ah merci c’est gentil...... j’aime trop Gucci… elles sont trop belles mes bottes. Oui c’est ça, un raccord capillaire entre deux séances pro. Vous croyez ? Attendez… Je glousse de plaisir, d’un stupide rire suraigu, en décrochant. En grande discussion. juste une minute s'il vous plaît !... Ouais, trop swag ! conversation trop excitante. Une de celles que tout le monde voudrait partager gratis. Ce que ma meilleure amie me raconte, c’est de la balle. Je traîne les syllabes entrecoupées de petits ris brefs, hystériques, mines extatiques, quelques hum, ouech allongés indéfiniment, les sourcils haussés. Je n’en reviens pas de tout ce qu’elle me raconte dans mon imagination. Et j’ai un fou-rire. Que puis-je y faire ? Je m’éclate. Je ponctue mes fins de phrase d’un petit OK, bien sûr chérie, Bye ouais je t’embrasse moi aussi ciao ciao ! Tour d’horizon, ah !, bonjour !, sourire enjôleur. Comme d’hab’. Toi tu peux continuer à me fixer avec tes yeux tartinés de produits Chanel j’en ai rien à foutre de ta gueule. Avec ou sans fringues de luxe… et si tu veux tout savoir je t’emmerde grave, mais alors grave, à un point que tu ne t’imagines même pas. Et l’autre à côté c’est pareil. Si tu crois que ça ne se voit pas que tu t’es fait raboter le nez, gonfler les lèvres à la Donald Duck et fait mettre des balles de ping pong sous les pommettes... Tu peux essayer de les cacher tes rides, tes quinze tonnes de fond de teint ça ne suffit même tu vois parce qu’on les remarque quand même. Tu ressembles à rien, t’es moche gravissime je me demande comment ton mari peut supporter.... Enfin peut-être que tu lui fais… Je détourne les yeux. Sa peau tire tellement on dirait qu’elle va craquer c’est à peine si elle peut parler. Je me retiens je crois que c’est moi qui vais éclater tellement j'ai envie de me bidonner. Oui ? Pardon ? C’est cela des mèches. Vous avez tout à fait saisi. Doré ? Vous croyez ? Je ne sais pas… Je fais la moue. Vous êtes sûr ? Je fais la chiante mais je sais exactement ce que je veux. Oui noisette c’est plus fashion. Alors ce sera noisette. Trop secs ? Un masque ? Pourquoi pas. A tout à l’heure... Jonathan je le kiffe. Il aime bien frotter ses longues jambes contre les miennes quand il me coiffe.

Sabine Chaouche




Share this website


Headline video
Interview with Dr Jed Wentz, researcher and performer
Posted by Sabine Chaouche , on 02/05/2012 at 16:47

Gallery

Headline video
Interview de Jean-Denis Monory, acteur et metteur en scène.
Posted by Sabine Chaouche , on 03/01/2012 at 22:03

Newsletter subscription